Mise en forme d'un modèle de formation basé sur l'étude des types de savoirs requis par les enseignants de l'école éloignée en réseau

Texte intégral: 

Depuis les dernières décennies, les grandes organisations mondiales multiplient les rencontres et les comités portant sur l’éducation. Tant les gouvernements nationaux que l’UNESCO, l’OCDE et même la Banque mondiale reconnaissent les bouleversements qui changent actuellement la face des sociétés partout sur la planète, et la place que prend l’éducation pour comprendre, mais aussi répondre à tous ces changements. Les générations nées depuis les années 80 n’ont pas les mêmes caractéristiques que les précédentes, et pour cause : elles vivent dans un monde qui connaît l’effervescence des technologies de l’information et des communications (TIC), l’ouverture des marchés comme celle des frontières, mais aussi les catastrophes naturelles, la guerre aux ressources, l’augmentation des populations, le VIH/Sida, et la mondialisation, phénomène des plus complexes en raison de leurs implications et retombées (UNESCO, 2004). Ce sont ces nouvelles générations constituant maintenant à elles seules près de 50% de la population mondiale (UNESCO, 2004) qui auront à relever le défi de gérer ces problématiques dans les années à venir. Un groupe d’acteurs importants les  accompagnant dans leur formation est celui composé de leurs enseignants. Ces derniers doivent être en mesure de les guider adéquatement dans leurs apprentissages, leur acquisition de connaissances et dans le développement de leurs compétences.
La technologie est introduite par l’UNESCO comme moyen de parvenir à l’Éducation pour Tous 1 . Or, tous ne sont pas habiles avec les technologies. Au Québec, ceux qui sont nés avant les années 80 ont vu ces technologies se transformer, se complexifier et prendre une place des plus importantes dans la vie de tous les jours, même à l’école. Et les enseignants qui contribuent à former la société de demain ne sont pas tous nécessairement compétents à les utiliser. Ceux qui choisissent de s’investir dans une démarche de développement professionnel pour y parvenir verront leurs connaissances des TIC et leurs compétences à les utiliser évoluer pour les amener à être en mesure d’intégrer efficacement les technologies dans leur classe, tout en tentant de répondre aux impératifs d’enseignement-apprentissage mis en évidence par le MELS. Mais pour
y arriver, des savoirs doivent être d’abord maîtrisés par les enseignants.

Auteur(s): 
Catégorie: