Aperçu sur l'abandon et la persistance dans des études de master au Gabon

Texte intégral: 

Cet essai est un aperçu sur la question de l’abandon et de la persistance dans des études de master. C’est à partir de ma propre expérience d’étudiante dans un programme de master en sciences de l’éducation dispensé par une université nord-américaine au Gabon que j’en suis venue à m’intéresser à cette question du point de vue des étudiants et étudiantes fréquentant ledit programme. 

Pour ce faire, j’ai puisé dans différents cadres conceptuels qui ont en commun d’envisager cette question de façon contextuelle et en relation avec le projet et l’engagement d’une personne, soit : la conceptualisation évolutive du « métier d’étudiant » proposée par Coulon et reprise par Gremmo et Gérard, la théorie des stratégies de survie développée par Woods et les travaux de Bourdages sur le sens que revêt la formation aux études supérieures. 

Dans le cadre d’entrevues individuelles, j’ai effectué une brève enquête auprès de quatre enseignants et enseignantes (en exercice) inscrits au programme mentionné plus haut ; deux l’ont abandonné en cours de route, deux autres ont persisté. 

Il ressort de l’analyse de leurs propos qu’abandonner ou persister dans des études de master peut être vu en termes de rapports différenciés à la valeur de ces études sur les plans professionnel et intellectuel, de même qu’aux codes et aux pratiques de la culture académique qui sous-tendent ces études. Il ressort aussi que, selon les contextes de vie et de travail, l’abandon comme la persistance peuvent être vus comme des montages adaptatifs.

Catégorie: