PÉRISCOPE : Collaborations école-famille-communauté au bénéfice de la persévérance et de la réussite scolaires

Description: 

 

 

 

Le 27 mai 2019

Les perspectives historicoculturelles et leurs développements méthodologiques récents sont méconnus, alors que le communautaire est mis de l’avant par des chercheur-se-s comme par le ministre de l’Éducation (Plan de gouvernance scolaire : remettre l’école entre les mains de sa communauté, janvier 2018) et que deviennent de plus en plus d’actualité les collaborations école-famille et les collaborations école-communauté. Le réseau PÉRISCOPE (Plateforme Échange Recherche et Intervention sur la SCOlarité : Persévérance et réussitE) veut favoriser le dialogue entre les chercheur-se-s, les décideur-se-s et les praticien-ne-s de terrain qui ont des perspectives distinctes quant aux questions liées aux relations collaboratives entre l’école, la famille et différents partenaires communautaires. L’hypothèse de travail du PÉRISCOPE est que la persévérance et la réussite scolaires (PRS) peuvent, entre autres, s’améliorer par une meilleure connaissance des perspectives des chercheur-se-s et des praticien-ne-s de terrain ainsi que par des relations constructives entre les acteur-trice-s provenant des milieux qui sont significatifs pour l’enfant ou l’élève. En travaillant ensemble tout en exerçant leurs rôles respectifs, les acteur-trice-s concernés veulent, entre autres, innover afin de rendre l’école attrayante à certains jeunes qui peinent à la fréquenter.

Le principal centre de recherche qui fait partie du PÉRISCOPE, soit le Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES), se sert de la théorie de l’activité pour repérer les tensions qui se développent inévitablement, et les résoudre, lorsque les acteur-trice-s collaborent pour innover au bénéfice de la persévérance et de la réussite scolaires (PRS). Il y est question notamment de leur collaboration visant l’augmentation de la capacité de résilience des jeunes, de la réduction de l’intimidation en salle de classe comme sur le terrain de l’école et de l’engagement des acteur-trice-s (parents ou membres de la communauté locale). 

 

Mot de bienvenue et présentation de la conférencière invitée 

Mot de bienvenue

Présidence/ Animation : Thérèse Laferrière (Université Laval)

Discutant : Rolande Deslandes (UQTR - Université du Québec à Trois-Rivières)

(Durée de la vidéo : 4 min.)

Mme Thérèse Laferrière, professeure à l'Université Laval, a débuté le colloque par un mot de bienvenue. Par la suite, Mme Rollande Deslandes, professeure à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), a présenté la conférencière invitée. 

 

Conférence d’ouverture

Utiliser la recherche pour organiser des programmes de partenariats école-famille-communauté efficaces et équitables (en anglais)

Joyce L. Epstein (Johns Hopkins School of Education)

(Durée de la vidéo : 68 min.)

Dr. Joyce L. Epstein, cheffe de file à l’échelle internationale en matière de partenariats école-famille-communauté, partagera les résultats de ses recherches sur la nature et les effets de l'engagement de la famille et de la communauté. Elle décrira les «leçons apprises» sur les structures et les processus essentiels qui doivent être mis en place pour implanter des programmes de partenariat efficaces et équitables qui soutiennent l'apprentissage et le développement des élèves. Les éducateurs et les responsables politiques savent que les écoles, les familles et les communautés partagent la responsabilité de la réussite des élèves à l'école. Il est nécessaire de «démystifier» cette hypothèse afin que les écoles de tous les niveaux puissent prendre des mesures pour faire participer toutes les familles de manière à ce que tous les élèves en bénéficient. Ancrée dans sa théorie du chevauchement des sphères d'influence et en s'appuyant sur sa typologie de six types de participation, la présentation de Dr. Epstein proposera des lignes directrices, des ressources et des structures de collaboration utiles qui ont été testées au fil des ans par des recherches et des travaux sur le terrain aux États-Unis et dans d'autres pays. Sa présentation sera une occasion exceptionnelle de réfléchir aux différentes initiatives en cours au Québec et aux améliorations concrètes qui pourraient être apportées.

 

Panel 1 : Relations école-famille 

Perspective(s) et action(s) proactive(s) pour renforcer les relations école-famille partant de la structure officielle de participation parentale dans l’école

Catherine Larouche (UQAC – Université du Québec à Chicoutimi)

(Durée de la vidéo : 13 min.)

Au cours du premier panel du colloque, Relations école-famille, Mme Catherine Larouche, professeure à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), a participé à la présentation Perspective(s) et action(s) proactive(s) pour renforcer les relations école-famille partant de la structure officielle de participation parentale dans l’école. Voici un résumé de la présentation.

Au Québec, au cours des quarante dernières années, le législateur a développé et formalisé la participation des parents à la vie des écoles. Il leur a permis de s’impliquer dans la gestion et dans la gouverne de l’école en décentralisant des responsabilités et des pouvoirs vers celle-ci. Nous présenterons la structure officielle de participation parentale dans l’école, mais aussi au niveau plus global du Québec. En fin de journée, suite aux propos entendus au cours des panels et à la lumière de recherches menées sur le sujet de la participation parentale, nous proposerons quelques pistes d’action et d’amélioration de la situation actuelle.

 

Perspective et action(s) proactive(s) d'une mère dans ses relations avec l'école

Julia Nicol (Parents pour la diversité)

(Durée de la vidéo : 9 min.)

Au cours du premier panel du colloque, Relations école-famille, Mme Julia Nicol, membre fondatrice de Parents pour la diversité, a participé à la présentation Perspective et action(s) proactive(s) d'une mère dans ses relations avec l'école. Voici un résumé de la présentation.

Julia abordera la thématique de la diversité des élèves, sous l’angle de leur représentation. Elle soulignera toute l’importance de la présence de cette diversité dans le programme et le matériel pédagogique, tout comme au sein du personnel scolaire. Ceci, afin que les enfants y voient leur reflet et développent un sens d’appartenance à l’école, et à la société. Pour rêver et se projeter, il est essentiel d’avoir des modèles et de comprendre l’apport de personnes qui nous ressemblent. 

 

Pour une transition de la garderie à l’école réussie : que nous dit la recherche pour poser des actions proactives en soutien aux enfants vivant avec des incapacités ?

Marie-Catherine St-Pierre (Université Laval)

(Durée de la vidéo : 7 min.)

Au cours du premier panel du colloque, Relations école-famille, Mme Marie-Catherine St-Pierre, professeure à l'Université Laval, a participé à la présentation Pour une transition de la garderie à l’école réussie : que nous dit la recherche pour poser des actions proactives en soutien aux enfants vivant avec des incapacités ? Voici un résumé de la présentation.

L’objectif de cette conférence est de présenter les résultats d’une recension systématique des écrits quant aux facilitateurs et obstacles à la transition vers l'école des enfants vivant avec des incapacités et aux pistes d'intervention identifiées comme prometteuses. Ils mettent en lumière la coopération primordiale des milieux familial, scolaire et clinique, et la nécessité d’inclure les parents dans le processus de transition.

 

Perspectives et actions d'une école montréalaise pour tous : les interventions en littératie pour une collaboration école-famille en milieu défavorisé

Johanne Cyr (UÉMPT – MEES)

(Durée de la vidéo : 9 min.)

Au cours du premier panel du colloque, Relations école-famille, Mme Johanne Cyr, ressource professionnelle à Une école montréalaise pour tous (UÉMPT) - MEES, a participé à la présentation Perspectives et actions d'une école montréalaise pour tous : les interventions en littératie pour une collaboration école-famille en milieu défavorisé. Voici un résumé de la présentation.

Cette communication aura pour objet d’expliciter et d’exemplifier diverses modalités de soutien et d’accompagnement offertes aux personnels scolaires au regard de la collaboration école-famille, et ce, plus précisément en littératie. Quelques éléments qui permettent de situer l’action d’UÉMPT ainsi que la méthodologie qui a présidé à la mise sur pied de ces interventions seront également présentés.

 

Pour l'intensification des relations école-famille : Perceptions d’élèves du secondaire de la participation parentale au suivi scolaire dans les milieux socioéconomiques défavorisés

Sandy Nadeau (UdeS – Université de Sherbrooke)

(Durée de la vidéo : 11 min.)

Au cours du premier panel du colloque, Relations école-famille, Mme Sandy Nadeau, doctorante à l'Université de Sherbrooke (UdeS), a participé à la présentation Pour l'intensification des relations école-famille : Perceptions d’élèves du secondaire de la participation parentale au suivi scolaire dans les milieux socioéconomiques défavorisés. Voici un résumé de la présentation.

La présentation portera sur les expériences de participation parentale rapportées par les élèves et leurs perceptions au regard de celles-ci afin de cibler les types de participation parentale à mettre en lumière pour favoriser l’adaptation positive d’élèves dans les milieux socioéconomiques défavorisés.

 

Perspective et action(s) proactive(s) d’un jeune chercheur sur l’utilisation et l’appropriation de l’espace physique de l’établissement scolaire dans la construction de la relation école-famille

Laurent Fahrni (Université de Fribourg/ Université de Montréal)

(Durée de la vidéo : 8 min.)

Au cours du premier panel du colloque, Relations école-famille, M. Laurent Fahrni, doctorant à l'Université de Fribourg et professeur à l'Université de Montréal, a participé à la présentation Perspective et action(s) proactive(s) d’un jeune chercheur sur l’utilisation et l’appropriation de l’espace physique de l’établissement scolaire dans la construction de la relation école-famille. Voici un résumé de la présentation.

Cette contribution se fonde sur une thèse doctorale – en cours – réalisée au sein d’une recherche ethnographique (Ogay, 2017), menée dans un établissement scolaire du canton de Fribourg (Suisse), qui s’intéresse au processus de construction de la relation entre les enseignants et les parents d’élèves lors de la première rentrée scolaire. Plus spécifiquement, cette thèse vise à analyser un aspect novateur de leur relation : l’utilisation et l’appropriation des espaces situés aux frontières architecturales de l’établissement scolaire. Et ce, notamment lorsque les parents viennent mener ou chercher les enfants à l’école. En s’inspirant, entre autres, des travaux en psychologie environnementale (Moser, 2009), nous analysons l’appropriation stratégique de l’espace par les enseignants et certaines familles plus proches du système scolaire (Fahrni et Conus, 2018) et les ambiguïtés et inégalités qui en découlent. En ce sens, il nous paraît pertinent de sensibiliser tous les acteurs aux effets, souvent sous-estimés, de l’appropriation de l’espace.

 

Perspective et action(s) proactive(s) d’une travailleuse sociale qui ravivent des relations école-famille

Béatrice Turcotte Ouellet (Le Diplôme avant la Médaille (OBNL))

(Durée de la vidéo : 9 min.)

Au cours du premier panel du colloque, Relations école-famille, Mme Béatrice Turcotte Ouellet, fondatrice et directrice générale de l’organisme le Diplôme avant la Médaille (DAM), a participé à la présentation Perspective et action(s) proactive(s) d’une travailleuse sociale qui ravivent des relations école-famille. Voici un résumé de la présentation.

En 2012, alors que j’étais entraîneure de basketball à l’École secondaire Vanier de Québec, j’ai mis sur pied le programme Le Diplôme avant la Médaille (DAM) pour aider à la réussite scolaire de mes joueuses. Cette initiative a pris la forme d’un organisme à but non lucratif en 2016, alors que j’étudiais en service social à l’Université Laval. DAM utilise le sport comme source de motivation scolaire : pendant les matchs, le temps de jeu des élèves en situation d’échec est conditionnel à leur participation aux mesures de soutien scolaire. Au cours de cette présentation, nous mettrons l'accent sur la façon dont nous avons rallié les forces vives locales autour de l'idée du Diplôme avant la Médaille.

 

Perspective(s) et action(s) proactive(s) d'une équipe de recherche en petite enfance sur les relations école-famille

Joanne Lehrer (UQO – Université du Québec en Outaouais)

(Durée de la vidéo : 24 min.)

Au cours du premier panel du colloque, Relations école-famille, Mme Joanne Lehrer, professeure à l'Université du Québec en Outaouais (UQO), a participé à la présentation Perspective(s) et action(s) proactive(s) d'une équipe de recherche en petite enfance sur les relations école-famille. Voici un résumé de la présentation.

Cette présentation met en lumière l’importance de résister à une conceptualisation néolibérale de l’éducation à la petite enfance comme investissement économique, et insiste sur un partage de plaisir par rapport aux enfants et leur éducation, sur des relations authentiques, sur l'ouverture à la différence, sur l'initiative des parents qui jouent des rôles de leadership qui vont au-delà de la représentation symbolique au sein des conseils d'administration et un questionnement continue de comment nous nous voyons, comment nous interagissons et comment nous travaillons ensemble.

 

Panel 2 : Relations école-communauté

Perspective et action(s) proactive(s) de l'IRC de l'Outaouais en matière de collaboration école-communauté

Pierre Boucher (Table Éducation Outaouais (IRC de l’Outaouais))

(Durée de la vidéo : 11 min.)

Au cours du deuxième panel du colloque, Relations école-communauté, M. Pierre Boucher, Table Éducation Outaouais (IRC de l'Outaouais), a participé à la présentation Perspective et action(s) proactive(s) de l'IRC de l'Outaouais en matière de collaboration école-communauté. Voici un résumé de la présentation.

La Table Éducation Outaouais (TÉO) est une instance régionale de concertation (IRC) qui a pour mission de mobiliser et de rassembler les acteurs stratégiques dans le but d’agir ensemble pour favoriser la réussite éducative des jeunes et des adultes de l’Outaouais. Ses chantiers réunissent plus de 80 partenaires interordres et intersectoriels qui œuvrent ensemble sur les priorités des clientèles 0-5 ans, 6-15 ans et 16 ans et plus. Ils voient à identifier et à mettre en œuvre les pistes d’action et les stratégies régionales répondant aux enjeux identifiés collectivement.

 

Perspective et action(s) proactive(s) d'une directrice d'une OBL qui a comme mission la réussite éducative

Andrée Mayer-Périard (Réseau réussite Montréal)

(Durée de la vidéo : 10 min.)

Au cours du deuxième panel du colloque, Relations école-communauté, Mme Andrée Mayer-Périard, directrice générale du Réseau réussite Montréal, a participé à la présentation Perspective et action(s) proactive(s) d'une directrice d'une OBL qui a comme mission la réussite éducative. Voici un résumé de la présentation.

Le Réseau réussite Montréal regroupe 33 partenaires régionaux de tous les milieux qui désirent contribuer à la persévérance et à la réussite scolaires des jeunes. Avec le soutien de ses membres, le Réseau réussite Montréal 1) appuie l’action en persévérance scolaire dans les quartiers les plus sensibles dans une approche territoriale, 2) favorise la liaison entre les acteurs ainsi que la cohésion des actions, 3) assure la documentation, la promotion et la diffusion de l’information pertinente à l’action en persévérance et en réussite scolaires 4) renforce la capacité d’agir 5) soutient l’innovation. 

 

Perspective et action(s) proactives d’une chercheure sur la collaboration partenariale école-famille-communauté au Bas-Saguenay

Anastasie Amboulé-Abath (UQAC – Université du Québec à Chicoutimi)

(Durée de la vidéo : 13 min.)

Au cours du deuxième panel du colloque, Relations école-communauté, Mme Anastasie Amboulé-Abath, professeure à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), a participé à la présentation Perspective et action(s) proactives d’une chercheure sur la collaboration partenariale école-famille-communauté au Bas-Saguenay. Voici un résumé de la présentation.

Cette contribution s’articule autour de l’élaboration d’une structure partenariale école-famille-milieux communautaires au bénéfice de la réussite éducative des jeunes au Bas-Saguenay. Nous voulons construire avec les acteurs-clés des milieux scolaire, communautaire et familial, les bases d’une collaboration partenariale pour optimiser la réussite éducative scolaire des jeunes. 

 

Perspectives et actions proactives d’un consortium en faveur des relations université-école-communauté

Loïc Pulido (UQAC – Université du Québec à Chicoutimi)

(Durée de la vidéo : 7 min.)

Au cours du deuxième panel du colloque, Relations école-communauté, M. Loïc Pulido, professeur à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), a participé à la présentation Perspectives et actions proactives d’un consortium en faveur des relations université-école-communauté, réalisée sur ZOOM. Voici un résumé de la présentation.

Le consortium régional de recherche en Éducation est une structure souple à laquelle participent les commissions scolaires et les cégeps de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, ainsi que l’Université du Québec à Chicoutimi. Sa mission est d’impulser des recherches participatives en éducation. Une telle structure, de par sa mission, œuvre en faveur des relations université-école-communauté. Pour cela, elle dispose de différents leviers : elle recense les compétences en recherche en éducation sur le territoire ainsi que les défis et les priorités que se donnent les milieux de pratique. Elle agit pour un rapprochement entre lesdites compétences et le milieu. Elle fait la promotion des résultats de recherche auprès de la communauté régionale.

 

Perspective et action(s) proactive(s) de la Ruelle de l’avenir en matière de collaboration école-communauté

Georges Fournier (Ruelle de l’avenir), Laurent Fahrni (Université de Montréal)

(Durée de la vidéo : 13 min.)

Au cours du deuxième panel du colloque, Relations école-communauté, M. Georges Fournier, Ruelle de l’avenir, et M. Laurent Fahrni, professeur à l'Université de Montréal, ont participé à la présentation Perspective et action(s) proactive(s) de la Ruelle de l’avenir en matière de collaboration école-communauté. Voici un résumé de la présentation.

Cette communication s’inscrit dans le cadre d’une étude exploratoire menée au sein d’un projet d’alliance entre des écoles en milieu pluriethnique et défavorisé, et un organisme communautaire urbain du Centre-Sud de Montréal, Ruelle de l’avenir. De manière générale, cet organisme communautaire offre des ateliers éducatifs et ludiques alignés avec le Programme de formation de l’école québécoise aux parents et enfants du préscolaire, primaire et secondaire de la Commission scolaire de Montréal (CSDM). Il a pour visée de mobiliser les jeunes (ainsi que leur famille) dans leurs apprentissages et leur réussite scolaire.

 

Perspective et action(s) proactive(s) du coordonnateur du programme Accès 5

Joanie Bellerose (Organisme communautaire)

(Durée de la vidéo : 9 min.)

Au cours du deuxième panel du colloque, Relations école-communauté, Mme Joanie Bellerose, intervenante au programme Accès 5, a participé à la présentation Perspective et action(s) proactive(s) du coordonnateur du programme Accès 5. Voici un résumé de la présentation.

Ce programme centré sur l’élève prévoit cinq sphères d’actions : 1) le suivi individuel, les services psychosociaux et l’accompagnement, 2) le soutien scolaire, 3) la programmation incluant des activités parascolaires, 4) l’aide financière et matérielle ainsi que 5) une approche intégrée et des actions spécifiques. Ces sphères d’action visant à favoriser l’engagement, la persévérance et la réussite d’élèves à risque de décrochage scolaire tout au long du secondaire sont soutenues par différents partenaires, collaborateurs et bénévoles issus de la communauté.

 

Perspective et action(s) proactive(s) de la direction de l’École en réseau qui œuvre en région éloignée

Solange Racine (Réseau des école ÉER), Thérèse Laferrière (Université Laval)

(Durée de la vidéo : 18 min.)

Au cours du deuxième panel du colloque, Relations école-communauté, Mme Solange Racine, directrice d'École en réseau (ÉER), et Mme Thérèse Laferrière, professeure à l'Université Laval, ont participé à la présentation Perspective et action(s) proactive(s) de la direction de l’École en réseau qui œuvre en région éloignée. Voici un résumé de la présentation.

L'école en réseau a suscité une intensification des relations entre l'école, la famille et la communauté de par son caractère novateur.  Cette initiative, à laquelle plusieurs partenaires locaux et nationaux ont participé, et participent encore, a d'abord eu à susciter l'adhésion des familles et elle a pu compter sur le leadership municipal de plusieurs villages. C'est une innovation qui ne pourrait exister sans que le partenariat et la collaboration la caractérisent : MEES, directions de commissions scolaires, CEFRIO, enseignant-e-s, équipe de recherche-intervention, et expert-e-s locaux et délocalisés l'ont conçue et mise en œuvre. Le modèle qui en émane continue d'évoluer au fur et à mesure que de nouveaux agent-e-s s'y intéressent. 

 

Panel 3 : Synthèses et pistes futures de collaboration au bénéfice de la PRS

Perspective et action(s) proactive(s) dans les relations école-famille : analyse du rôle politique des parents

Abdoulaye Anne (Université Laval), Patrice C. Ahehehinnou (Université Laval)

(Durée de la vidéo : 12 min.)

Au cours du troisième panel du colloque, Synthèses et pistes futures de collaboration au bénéfice de la PRS, M. Abdoulaye Anne, professeur à l'Université Laval, et M. Patrice C. Ahehehinnou, doctorant à l'Université Laval, ont participé à la présentation Perspective et action(s) proactive(s) dans les relations école-famille : analyse du rôle politique des parents. Voici un résumé de la présentation.

La communication s’inscrit dans le champ de la gouvernance de l’éducation et de nouvelles formes de participation politique qui s’y déploient. Elle expose un état des connaissances de la participation politique des parents, vue comme un déterminant distal de la réussite éducative. La recherche qui sous-tend la présentation entend documenter des initiatives et des expériences actuellement observées dans ce cadre, notamment sur les réseaux sociaux. Elle met à contribution un cadre d’analyse élaboré à partir de théories d’analyse sociocognitive des politiques publiques combinant la sociologie de l’action collective et des mouvements sociaux dans ses développements relatifs à l’argentinité et aux nouveaux répertoires d’action publique.

 

Perspective(s) et action(s) proactive(s) qu’un-e conseiller-ère en transfert de connaissances pourrait poser dans les relations école-famille-communauté

Linda St-Pierre (CTREQ – Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec)

Au cours du troisième panel du colloque, Synthèses et pistes futures de collaboration au bénéfice de la PRS, Mme Linda St-Pierre, présidente-directrice générale du Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ), a participé à la présentation Perspective(s) et action(s) proactive(s) qu’un-e conseiller-ère en transfert de connaissances pourrait poser dans les relations école-famille-communauté. Voici un résumé de la présentation.

Lieu de référence incontournable en mobilisation des connaissances, le Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ) valorise le développement d’une culture scientifique essentielle à l’évolution de la société. Il a pour mission de contribuer à l’innovation et au transfert des connaissances issues de l’alliance de la recherche et de l’expérience afin de stimuler la réussite éducative au Québec. C’est ce croisement des savoirs entre la recherche et la pratique qui sert de levier aux actions du CTREQ.

 

Perspective et action(s) proactive(s) concernant les saines habitudes de vie et de saines relations école-famille-communauté

Marie-Claude Rivard (UQTR – Université du Québec à Trois-Rivières)

(Durée de la vidéo : 8 min.)

Au cours du troisième panel du colloque, Synthèses et pistes futures de collaboration au bénéfice de la PRS, Mme Marie-Claude Rivard, professeure à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), a participé à la présentation Perspective et action(s) proactive(s) concernant les saines habitudes de vie et de saines relations école-famille-communauté. Voici un résumé de la présentation.

L’instauration d’une culture collaborative et pérenne constitue un défi de taille persistant en raison du fait que les milieux de vie travaillent généralement en vase clos et que leurs savoirs savants et d’expérience sont distinctifs. Issue de ces savoirs, la littératie physique, considérée comme un savoir-faire, pourrait-elle constituer un dénominateur commun au sein de la triple collaboration É-F-C dans une optique d’agir concrètement ensemble sur les saines habitudes de vie? Pourrait-elle, au même titre que la littératie et la numératie, servir de support l’apprentissage?

 

Perspective et actions proactives du Réseau des Instances régionales de concertation (IRC) sur la persévérance scolaire et la réussite éducative au Québec

Zoé Bergeron (Organisme communautaire) remplacée par Andrée Mayer-Périard (Réseau réussite Montréal)

(Durée de la vidéo : 6 min.)

Au cours du troisième panel du colloque, Synthèses et pistes futures de collaboration au bénéfice de la PRS, Mme Zoé Bergeron, coordonatrice au développement du Réseau des IRC du Québec, remplacée par Mme Andrée Mayer-Périard, directrice générale de Réseau réussite Montréal, a participé à la présentation Perspective et actions proactives du Réseau des Instances régionales de concertation (IRC) sur la persévérance scolaire et la réussite éducative au Québec. Voici un résumé de la présentation.

Présentes dans toutes les régions du Québec, les instances régionales de concertation (IRC) ont pour objectif commun de contribuer à favoriser la persévérance scolaire et la réussite éducative des jeunes par la mobilisation des acteurs concernés et le développement d’initiatives concertées. Les IRC ont une expertise en matière d’intervention collective, d’accompagnement des milieux, de diffusion et de transfert de connaissances et elles sont au carrefour des échanges entre les acteurs intersectoriels et interordres.

 

Perspective(s) et action(s) proactive(s) de la FSE-CSQ pour la fluidité des relations école-famille-société

Josée Scalabrini (FSE-CSQ), Jacques Tondreau (CSQ)

(Durée de la vidéo : 8 min.)

Au cours du troisième panel du colloque, Synthèses et pistes futures de collaboration au bénéfice de la PRS,  Mme Josée Scalabrini, présidente de la FSE-CSQ, et M. Jacques Tondreau, directeur de l'action professionnelle et sociale de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ), ont participé à la présentation Perspective(s) et action(s) proactive(s) de la FSE-CSQ pour la fluidité des relations école-famille-société. Voici un résumé de la présentation.

La Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) exposera brièvement sa perspective sur les relations école-famille-communauté et proposera quelques pistes pour établir une meilleure collaboration entre ces différents acteurs. La FSE-CSQ représente quelque 63 000 enseignantes et enseignants de commissions scolaires de partout au Québec à tous les secteurs d’enseignement. De plus, elle travaille activement à faire connaître et reconnaître l'expertise, le talent et la passion des enseignantes et enseignants québécois. 

 

Perspective et actions proactives d'une direction d'école avec son milieu communautaire

Sylvain Tremblay (AQPDE

(Durée de la vidéo : 12 min.)

Au cours du troisième panel du colloque, Synthèses et pistes futures de collaboration au bénéfice de la PRS, M. Sylvain Tremblay, directeur d'établissement de la Commission scolaire Côte-du-Sud et membre de l'Association québécoise du personnel de direction des écoles (AQPDE), a participé à la présentation Perspective et actions proactives d'une direction d'école avec son milieu communautaire. Voici un résumé de la présentation.

La direction d'école, interface entre les enseignant-e-s, la commission scolaire et les organismes communautaires intéressés à favoriser la persévérance et la réussite scolaires. Comment rallier les différents acteurs au service de la réussite? Une expérience vécu de la part d’une direction d’école.

 

Perspective(s) et action(s) proactive(s) que la FCSQ peut s'approprier ou soutenir

Alain Fortier (FCSQ

(Durée de la vidéo : 11 min.)

Au cours du troisième panel du colloque, Synthèses et pistes futures de collaboration au bénéfice de la PRS, M. Alain Fortier, président de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), a participé à la présentation Perspective(s) et action(s) proactive(s) que la FCSQ peut s'approprier ou soutenir. Voici un résumé de la présentation.

La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) regroupe la vaste majorité des commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Actuellement, le système public d’enseignement est composé d’acteurs complémentaires et indissociables qui mettent les élèves au centre de leurs priorités : 1 ministère qui établit les orientations et les programmes; 72 commissions scolaires qui, dans toutes les régions du Québec, veillent à la réussite des élèves en offrant des services essentiels aux 2 500 établissements d’enseignement pour qu’ils puissent se consacrer entièrement à leur mission éducative. Pour remplir cette mission, les élus scolaires, assistés par leur direction générale, assurent un partage équitable des ressources entre les différents établissements de leurs milieux pour donner une chance égale de réussite à tous leurs élèves, peu importe leur situation socioéconomique, géographique ou leur capacité d’apprentissage.

 

Action(s) proactive(s) pour renforcer les relations école-famille

Rénald Beauchesne (UQ – Université du Québec), Catherine Larouche (UQAC – Université du Québec à Chicoutimi)

(Durée de la vidéo : 10 min.)

Au cours du troisième panel du colloque, Synthèses et pistes futures de collaboration au bénéfice de la PRS, M. Rénald Beauchesne, chargé de cours à l'Université du Québec (UQ), et Mme Catherine Larouche, professeure à l'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), ont participé à la présentation Action(s) proactive(s) pour renforcer les relations école-famille. Voici un résumé de la présentation.

Partant des propos de la journée, nous allons mettre de l'avant quelques idées pour des actions permettant d'améliorer les relations école-famille.

 

Synthèse

Idées et actions prometteuses en matière de collaborations É-F-C

Jean Bernatchez (UQAR – Université du Québec à Rimouski

(Durée de la vidéo : 5 min.)

Au cours du troisième panel du colloque, Synthèses et pistes futures de collaboration au bénéfice de la PRS, M. Jean Bernatchez, professeur à l'Université du Québec à Rimouski (UQAR), a participé à la présentation Synthèse : idées et actions prometteuses en matière de collaborations É-F-C

Catégorie: